cataplasme


cataplasme

cataplasme [ kataplasm ] n. m.
cathaplasme 1390 ; lat. cataplasma, mot gr. « emplâtre »
Préparation médicinale pâteuse, appliquée sur la peau pour combattre une inflammation. Cataplasme de farine de lin, de moutarde ( sinapisme) . « Des cataplasmes d'amidon sur une brûlure; ça ne guérit pas, mais ça soulage » (Colette).
Fig. et fam. Aliment épais et indigeste. Cette purée est un cataplasme. emplâtre.

cataplasme nom masculin (latin cataplasma, du grec kataplasma, application) Préparation pâteuse étalée entre deux linges et appliquée sur la peau pour soulager une inflammation (bronchite, douleur dorsale). Familier. Aliment épais et difficile à absorber et à digérer. ● cataplasme (synonymes) nom masculin (latin cataplasma, du grec kataplasma, application) Préparation pâteuse étalée entre deux linges et appliquée sur la...
Synonymes :

cataplasme
n. m. Bouillie médicinale que l'on applique, entre deux linges, sur une partie du corps enflammée ou indurée. Cataplasme à la farine de lin, de moutarde.

⇒CATAPLASME, subst. masc.
A.— Préparation médicamenteuse de la consistance d'une bouillie épaisse qui, étalée entre deux linges, s'applique généralement chaude sur la partie du corps à soigner. Cataplasme sinapisé, émollient; cataplasme de graines de lin, de moutarde; appliquer un cataplasme.
P. métaph. [P. réf. aux vertus thérapeutiques et protectrices d'un cataplasme] Calmer l'injustice avec le cataplasme de la peur (FLAUBERT, Correspondance, 1852, p. 39) :
... pas un des employés économes n'était dépourvu d'un raisonnable paquet de fonds turcs, ni d'un énorme cataplasme de fonds russes.
ROMAINS, Les Hommes de bonne volonté, Le 6 octobre, 1932, p. 32.
Loc. proverbiale fig. Un cataplasme sur une jambe de bois. Un remède, un expédient inefficace (cf. sous cautère).
B.— P. anal.
HORTIC. Mélange de terreau et de bouse de vache servant à recouvrir les lésions des arbres. Synon. onguent de Saint-Fiacre.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. du XIXe s. ainsi que ds Lar. 20e et ROB.
Cataplasme électrique. Coussin chauffant (cf. Lar. mén. 1926, p. 524).
Rem. On rencontre ds la docum. a) En emploi métaph., l'adj. cataplasmatique. Qui a la consistance molle du cataplasme. Essayez un peu de faire pénétrer ces similitudes grandioses... dans la pulpe onctueuse et cataplasmatique... de nos dévots... et vous entendrez de jolies clameurs! (BLOY, Le Salut par les Juifs, 1892, p. 131). b) Le verbe trans. cataplasmer. Soigner par l'application de cataplasmes. Une autre fois, qu'il caracolait à la portière du landau, sa bête le serrait si durement contre la roue, qu'on était obligé de le garder et cataplasmer à la chambre plusieurs jours (A. DAUDET, Immortel, 1888, p. 229). c) Le part. passé adjectivé cataplasmé. Recouvert (comme) de cataplasmes. Ce coin d'eau mûre (...) cataplasmée çà et là de groupes de feuilles plates (J. LAFORGUE, Moralités légendaires, 1887, p. 14).
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1694-1932. FÉR. 1768 enregistre cataplâme et ajoute : ,,On écrivait autrefois cataplasme. Pron. ka-ta-plâme, l'â long. Le Dictionnaire d'orthographe avertit même qu'il faut écrire et prononcer l's : mais cet usage n'est pas le plus commun``. FÉR. Crit. t. 1 1787 note au contraire : ,,Dans le Dict. de Trév., on dit que les uns prononcent l's et les autres non, mais qu'il vaut mieux la prononcer. L'Acad. l'écrit, ce qui est une preuve qu'elle veut qu'on la prononce``. Cf. enfin LITTRÉ : ,,La prononciation ca-ta-plâ-me qu'on entend quelquefois est rejetée par l'usage``. Étymol. et Hist. 1. 1390 méd. cathaplasme (EVR. DE CONTY, Probl. d'Arist., B.N. 210, f° 34d ds GDF. Compl.); 2. 1732 au fig. (LESAGE, Gusm. d'Affar, I, 5 ds DG : Une omelette ou, pour mieux dire, un cataplasme d'œufs). Empr. au lat. class. cataplasma lui-même empr. au gr. « emplâtre, cataplasme » attesté dep. Hippocrate (LIDDELL-SCOTT). Fréq. abs. littér. :88.

cataplasme [kataplasm] n. m.
ÉTYM. 1390, cathaplasme; lat. cataplasma, grec kataplasma « emplâtre ».
1 Préparation médicinale pâteuse, appliquée sur la peau. Fomentation. || Le cataplasme est un topique. || Cataplasme de farine de lin. || Cataplasme sinapisé, à la farine de moutarde. Sinapisme. || Préparer, appliquer, renouveler un cataplasme sur un abcès. || Cataplasme vésicant, émollient, révulsif, tonique, irritant.
1 Ils sont faits de farine et (de) poudre mêlées et incorporées avec (du) jus ou autre chose humide; tels emplâtres doivent plutôt être appelés onguents durs ou cataplasmes qu'emplâtres.
Ambroise Paré, XXV, 27, in Littré.
2 Des cataplasmes d'amidon sur une brûlure : ça ne guérit pas, mais ça soulage à condition de les renouveler tout le temps.
Colette, Chéri, p. 153.
Spécialt. Cataplasme sinapisé enfermé dans un linge ou déposé sur une feuille souple à humecter et que l'on applique sur la peau. Sinapisme.
tableau Lexique de la chirurgie.
Loc. fam. Un cataplasme sur une jambe de bois : une mesure inutile, inefficace.
Hortic. Mélange de bouse et de terreau que l'on applique sur les lésions des arbres. (On dit aussi onguent de Saint-Fiacre).
Fam. Aliment épais et indigeste. || Cette purée est un cataplasme, un cataplasme pour l'estomac. Emplâtre.
2 Paquet épais (de billets, de feuilles). Matelas.
3 (…) Pas un des messieurs corrects, pas un des employés économes n'était dépourvu d'un raisonnable paquet de fonds turcs, ni d'un énorme cataplasme de fonds russes.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, I, p. 32.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • cataplasme — CATAPLASME. s. m. (L S se prononce.) Espece d emplastre, propre à fomenter, à amollir &c. Faire un cataplasme. mettre un cataplasme. appliquer un cataplasme …   Dictionnaire de l'Académie française

  • cataplasme — CATAPLASME. subs. mas. Espèce d emplâtre propre à fomenter, à fortifier une partie débilitée, à amollir et à résoudre les duretés. Faire un cataplasme. Appliquer un cataplasme …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cataplasme — CATAPLASME: Doit toujours être mis en attendant l arrivée du médecin …   Dictionnaire des idées reçues

  • cataplasme — Cataplasme, Cataplasma, cataplasmatis …   Thresor de la langue françoyse

  • Cataplasme — En herboristerie, un cataplasme est une préparation de plante assez pâteuse pour être appliquée sur la peau dans un but thérapeutique. La plante peut être broyée hachée à chaud ou à froid ou mélangée à de la farine de lin pour obtenir la bonne… …   Wikipédia en Français

  • cataplasme — (ka ta pla sm ; la prononciation ca ta plâ me, qu on entend quelquefois, est rejetée par l usage) s. m. 1°   Topique de la consistance d une bouillie épaisse, que l on compose de pulpes, de poudres ou de farines cuites soit avec de l eau pure,… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CATAPLASME — s. m. Espèce d emplâtre propre à fomenter, à fortifier une partie débilitée, à amollir et résoudre les duretés. Faire un cataplasme. Appliquer un cataplasme. Cataplasmes toniques. Cataplasmes émollients. Cataplasme de farine de lin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • CATAPLASME — n. m. Topique, emplâtre sous la forme d’une bouillie qu’on applique sur une partie du corps. Faire un cataplasme. Appliquer un cataplasme. Cataplasme de farine de graine de lin …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • cataplasme — šuteklis statusas Aprobuotas sritis farmacinės formos apibrėžtis Hidrofilinis šilumą sulaikantis pagrindas su išsklaidytomis kietomis ar skystomis veikliosiomis medžiagomis. Šuteklis dažniausiai storai paskirstomas ant tinkamos tvarsliavos ir yra …   Lithuanian dictionary (lietuvių žodynas)

  • cataplasme — nm. => Emplâtre …   Dictionnaire Français-Savoyard


We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.